Chronologie de Pierre Teilhard de Chardin

Quelques ascendants de Pierre Teilhard de Chardin
1325 Un acte prouve l'existence d'un Pierre Teilhard, notaire à Dienne (Auvergne).
1686 Naissance de Marguerite-Catherine Arouet, soeur de Voltaire et ancêtre de Berthe-Adèle de Dompierre d'Hornoy, la mère de Pierre Teilhard.
1816 Louis XVIII fait octroyer à Pierre Teilhard, grand-père de Pierre-Cirice Teilhard, des lettres de confirmation de noblesse.
1841 Pierre-Cirice Teilhard épouse Marie Marguerite Victoire Barron de Chardin, d'où l'acquisition du nom de Chardin par les fils de Pierre-Cirice.
1844 Naissance d'Emmanuel Teilhard de Char­din, fils de Pierre-Cirice et père de Pierre Teilhard de Chardin.
1853 Naissance de Berthe-Adèle de Dompierre -d'Hornoy, mère de Pierre Teilhard de Chardin,
1875 Emmanuel Teilhard de Chardin épouse Berthe-Adèle de Dompierre d'Hornoy.
 
Pierre Teilhard de Chardin
1881 Naissance de Marie-Joseph Pierre Teil­hard de Chardin (1" mai) à Sarcenat (Puy-de-Dôme.)
1883 Naissance de Marguerite-Marie, sceur préférée de Pierre Teilhard.
1892-1897 Teilhard élève au collège jésuite de Notre-Dame de Mongré.
1896 Premier baccalauréat.
1897 Deuxième baccalauréat (Philosophie).
1898 Reçu au baccalauréat de Mathématiques élémentaires.
1899 Entre dans la Compagnie de Jésus, au noviciat d'Aix-en-Provence.
1900-1901 Première année du juvénat à Laval.
1901 Premiers voeux (à Lava!).      Expulsion des jésuites (début des lois antireligieuses).
1901-1902 Deuxième année de juvénat à la maison Bon-Secours (Jersey).
1902-1905 Trois années do philosophie à la maison Saint-Louis (Jersey).
1905-1908 Lecteur de chimie et de physique au collège secondaire jésuite de la Sainte­Famille, au Caire.
1908-1917 Quatre années de théologie à Ore Place (Hastings, Sussex).
1911 Pierre Teilhard est ordonné prêtre.
1912 Première entrevue avec Marcellin Boule.
1913 Tournée des cavernes à peintures pré­historiques du nord-ouest de l'Espagne, avec l'abbé Breuil.
1914 Commence à Canterbury son Troisième An.
1915 Brancardier au 4e régiment mixte de zouaves et de tirailleurs.
1916 Éveil du génie teilhardien..
1918 Prononce ses vceux solennels à Sainte-Foy­-lès-Lyon.
1919 Démobilisé.
1919-1920 Passe à la Sorbonne ses trois certificats de licence ès sciences naturelles.
1920 S'attaque à sa thèse de doctorat : Les Mammifères de l'Éocène inférieur français et leurs gisements. Chargé de cours de paléontologie et géologie à l'Institut catholique de Paris. Début de son amitié avec Édouard Le Roy.
1922 Devient, après la soutenance de sa thèse, professeur adjoint de géologie à l'Institut catholique.
1923 Départ pour la Chine et exploration des Ordos avec le P. Licent.
1924 Campagne de printemps à la lisière orientale du Gobi.
1924-1926 Intermède parisien.
1925 Défend avec vigueur le transformisme contre L. Vialleton.
1926-1927 Trois campagnes en Chine (Kansou, vallée du Sang-Kan-ho, Mongolie orientale).
1927-1928 Séjour en France.
1928-1929 Séjour de deux mois en Somalie et au Harrar avec Henry de Monfreid.
1929-1930 Séjour en Chine, campagnes diverses (Shansi, Mandchourie).
1929 Devient conseiller au Service géologique de Chine. Prend de plus en plus en main la direc­tion de !a géologie et de la paléontologie non humaine du gisement fossilifère do Choukoutien.
1930 Commence à participer à des expéditions de grand style : expédition Centre-Asie (Mongolie), de l'American Museum of Natural History (avec Roy Chapman An d rews),
1930-1931 Séjour en France et aux États-Unis.
1931 Breuil et Teilhard découvrent que le Sinanthropus, l'Arehanthropien de Choukoutien, proche parent du Pithé­canthrope de java, est faber (taille des pierres, usage du feu).
1931-1932 Il est le Géologue de la Croisière Jaune.
1932-1936 Campagnes diverses en Chine ($hansi, Honan, Shantoung).
1932 Mort d'Emmanuel Teilhard de Chardin.
1932-1933 Séjour de quatre mois en France.
1933 Début de la guerresino-japonaise. Séjour de deux mois aux Etats-Unis.
1934 Début des explorations vers le sud, pour établir les connexions avec Choukoutien. Tournées dans les vallées du Yangtsé et au Szechuan.
1935 Tournée dans le Kwang-$i et le Kwang­Tong (sud de la Chine).
Séjour en France.
Participe à la Yale-Cambridge. Expedi­tion dans l'Inde septentrionale et centrale.
1936 Bref séjour à Java.
Morts de Berthe-Adèle de Dompierre d'Hornoy, sa mère et Marguerite-Marie Teilhard de Chardin, sa soeur.
1937 Séjour aux États-Unis.
Séjour en France, où il est immobilisé par la maladie.
Départ pour la Chine.
1937-1938 Participe à la Harvard-Carnegie Expe­dition en Birmanie.
1938 Bref séjour à java, puis retour en Chine.
1938-1939 Séjour aux États-Unis, puis en France, qu'il quitte pour la Chine via !es États­Unis.
1939-1946 Est immobilisé à Pékin par la deuxième guerre mondiale.
1940 Crée avec Pierre Leroy s.j., l'Institut de géobiologie de Pékin.
1943 Lance, avec Pierre Leroy, la revue « Geabiologia ».
1946 Rapatrié en France.    Se lie d'amitié avec Sir Julian Huxley.
1947 Débat avec Gabriel Marce sur la ques­tion : Dans quelle mesure l'organisation matérielle de l'humanité l'entraine-t-elle vers un point de maturation spirituelle ? Maladie de coeur.
1948 Séjour aux États-Unis. Entre en liaison avec le Viking Fund. Reprend contact avec la science américaine.
Séjour à Rome.
1949 Pleurésie simple.
1950 Élu à l'Institut (Académie des sciences).
1951 Séjour en Afrique du Sud, puis installation à New York,
1952 Voyage dans l'Ouest américain, visite des grands cyclotrons de l'Université de Berkeley, arrêt au retour à Glacial Park (Montana).
1953  Voyage en Afrique du Sud et en Rho­désie.
Inclut la cybernétique dans sa phénomé­nologie.
1954 Séjour de deux mois en France.
1955  Mort subite à New York , le jour de Pâques - 10 avril.
----
Publication posthume du Phénomène humain. Début de la fortune intellec­tuelle et spirituelle de Teilhard.
1959 R. Garaudy : La Phénoménologie de la nature et le R. P. Teilhard de Char­din, in : Perspectives de l'homme (début du dialogue entre « teilhardiens et marxistes).
1961 G. Crespy : La Pensée théologique de Teilhard de Chardin (découverte, par les théologiens réformés, de l'apport religieux de Teilhard).
1962 Au Colloque de Venise sur Teilhard de Chardin organisé par Pax Romana, l'élite du catholicisme reconnaît comme sien l'un de ses plus grands penseurs.
1963 Madeleine Barthélemy-Madaule soutient avec succès à la Sorbonne la première thèse de doctorat d'État centrée sur Teilhard : Bergson et Teilhard de Chardin, et s'affirme comme la meilleure interprète de la philosophie teilhar­dienne.
1964 Le jésuite américain Christopher F. Mooney, à la Faculté de théologie de l'Institut catholique de Paris, soutient avec succès sa thèse : Teilhard de Chardin and the mystery of Christ, Chris­tian revelation in an evolutionary system of thought (la théologie de Teilhard s'intègre à la théologie catho-lique).
1965 Ouverture de la Fondation Teilhard de Chardin, créée par Jeanne Mortier (Muséum National d'Histoire Naturelle­38, rue Geoffroy Saint-Hilaire, Paris-V) et qui s'efforce de rassembler tout document concernant Teilhard ou émanant de lui.