Présentation de l'Association

Onglets principaux

L'Association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin

Qui sommes-nous ?  

L’Association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin est un groupe indépendant de pensée et de spiritualité. Elle se donne pour but d’étudier, approfondir et inscrire dans l'actualité la pensée de Pierre Teilhard de Chardin afin de la faire connaître et aimer.

Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955), religieux jésuite, grand voyageur et homme planétaire, penseur génial et homme de prière, fut un grand scientifique mondialement reconnu pour ses travaux en paléontologie humaine. Il fut un des premiers à concevoir l’Evolution comme un immense processus cosmique de montée en complexité, se déroulant depuis le big-bang à travers la matière, la vie, puis l’humanité pensante, pour converger vers une conscience commune dans laquelle il reconnaissait la figure du Christ Universel de sa foi chrétienne. Il voua ainsi sa vie à établir un pont entre la science et la religion, au bénéfice des deux.

Dans le prolongement de cette démarche, l’Association des Amis de Teilhard s’adresse à toute personne en quête de sens pour lui proposer cette vision et l’amener à s’en inspirer. Sont principalement concernés les acteurs des mondes socio-économiques, politiques, religieux et éducatifs… et tout particulièrement les jeunes générations. L’Association veut les aider à comprendre les problèmes actuels de l’humanité et à construire une terre plus solidaire, selon la pensée de Pierre Teilhard de Chardin.

Au long de ses nombreux essais et de sa correspondance rédigés entre 1914 et 1955, Pierre Teilhard de Chardin apporte, en effet, une vision d’une brûlante actualité pour la construction de la Terre aujourd’hui. Grand précurseur de la prospective, il anticipe l’apparition des nouvelles technologies, des réseaux planétaires de communication, de la mondialisation, de l’intégration économique de la Terre. Pour lui, ces évolutions sont riches de promesses, mais aussi lourdes de menaces. Elles exigent, si nous ne voulons pas périr, une éthique nouvelle et un sens accru des responsabilités, tant de la part des institutions nationales et internationales, que pour chacun d’entre nous. Il ne peut pas y avoir de conscience collective de solidarité planétaire sans conscience morale individuelle.

Après la couche vivante – la biosphère – qui enveloppe la Terre, l’avènement d’une couche pensante – la noosphère – entrevue et conceptualisée par Teilhard, constitue un évènement de première grandeur. Cela va nécessiter l’invention de lois nouvelles et règles de régulation des systèmes complexes et diversifiés que nous mettons en place aux niveaux économique, financier, écologique, culturel, etc. La survie de l’humanité – et sans doute aussi de la planète – est à ce prix. Elle passe par une unification de la noosphère qui ne soit pas de type totalitaire, mais fondée sur la communion des personnes rassemblées librement par l’amour.

 

Pour accomplir cette mission l'Association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin s’appuie notamment sur :

- Une revue "Teilhard Aujourd’hui"

- Une Info-lettre adressée par courriel à tous les adhérents et sur une action continue et résolue d’information auprès des Universités, des Eglises et des médias. Elle propose également à ses adhérents un accès facilité aux œuvres de Teilhard ainsi qu’aux nombreux ouvrages (imprimés mais aussi audio et vidéo) qui continuent d’être publiés à son sujet.

- Une cinquantaine de groupes de lecture recouvrant le territoire national. Ces groupes se réunissent chacun plusieurs fois par an pour analyser et commenter des textes du grand penseur ou le concernant. Pour promouvoir la pensée de Teilhard, ces groupes organisent également au niveau régional, conférences, colloques, soirées débat ouvertes à un large public et faisant appel à des intervenants de haut niveau.

- Des cours universitaires données à Paris aux Facultés Jésuites du Centre Sèvres et à l’Ecole Cathédrale au Collège des Bernardins.

- Un colloque annuel concernant un thème d’actualité, des séminaires spécialisés tel celui de Roc Estello, des retraites spirituelles (Montmartre et Paray le Monial).

- Des travaux de recherche menés en commun avec d’autres organismes ou des publications réalisées par notre éditeur et que relaye la Revue.

 

Les relations internationales maillées avec l’ensemble des associations de par le monde, tant en Europe avec le Centre Européen de Teilhard (CET) qui rassemble les pays européens, qu’avec les autres pays, notamment USA et Chine où Teilhard a vécu développant ainsi un réseau de spécialistes et d’amis d’une grande diversité.