Teilhard et la recherche scientifique

En 1926, la vision évolutive n’étant pas encore acceptée par le Saint Siège, Pierre Teilhard de Chardin sera envoyé en exil en Chine où il restera plus de vingt ans. Il y participera entre autre, à la découverte du Sinanthrope, l’Homme de Pékin, un Homo erectus daté de 450 000 ans.

Tout au long de sa carrière scientifique internationale il est resté en contact avec le Muséum National d'Histoire Naturelle qui accueille actuellement sa Fondation.

Image: 
Teilhard pendant la croisière jaune - 1933